La mémoire de l'eau

Doctrines sujettes à controverse au sein de la communauté scientifique
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Waneg
Administrateur
Messages : 121
Inscription : 08 avr. 2017, 12:00

#1

18 juin 2017, 16:37

Voici un documentaire qui illustre parfaitement ce que Luc Montagnier, biologiste virologue nobelisé pour sa découverte du VIH, nomme "l'obscurantisme scientifique".

Jacques Benveniste, inventeur de la théorie de la mémoire de l'eau, fut ostracisé pour ses travaux, ce dont il finit par mourir (pas sur le bûcher, toutefois). Une équipe de trois hommes envoyés par la revue Nature fut chargée de procéder à des vérifications, mais fit tout son possible pour que les résultats des tests soient négatifs, ruinant ainsi aux yeux de la communauté scientifique l'édifice construit par Benveniste, qui se retrouva devoir poursuivre ses travaux dans un préfabriqué. Parmi ces trois hommes figuraient un illusionniste et un expert en supercheries scientifiques, ce qui n'est pas sans rappeler la méthodologie mise en place par les zététiciens pour réduire à néant les avancées les plus prometteuses dans le domaine du paranormal.

Luc Montagnier lui-même, qui est parvenu à démontrer l'exactitude des théories de Benveniste, a dû recourir à des financements privés pour mener à bien ses travaux, tant cette histoire de mémoire de l'eau sent le souffre. Qui peut encore croire, après avoir visionné ce documentaire, que l'esprit scientifique a évolué depuis le moyen-âge ?

https://www.youtube.com/watch?v=_2xInJFD23k

Avatar de l’utilisateur
20-sided-dice
Messages : 68
Inscription : 08 avr. 2017, 17:52

#2

18 juin 2017, 18:18

Je commente succinctement la vidéo au fur et à mesure du visionnage.

Je trouve risible que ce chercheur utilise son ordinateur à 20cm de son eau alors qu'il disait que les projecteurs de l'équipe de tournage gênaient l'expérience.

Je trouve risible qu'il envisage ne serait-ce que l'idée de retrouver de l'ADN à la fin de son expérience alors que son ridiculement petit appareil de mesure n'est sûrement pas capable d'enregistrer avec une précision suffisante afin d'enregistrer l'énormité d'information que représente un brin d'ADN, même viral, en si peu de temps.

La justification du professeur de physique quantique n'est même pas envisageable et n'explique rien pour plusieurs raisons très simples.
  1. Même si la molécule d'eau est (en effet) polaire et peut éventuellement former des chaînes, celles-ci ne sont pas stables car il y a constamment la réaction H2O=H+ + HO- (l'autoprolyse de l'eau) et à cause de l'agitation moléculaire.
  2. Le gentil monsieur a oublié que nous vivons dans un monde en 3 dimensions spatiales et qu'il faut que les molécules d'eau forment une SPHERE.
  3. Même si les molécules formaient une sphère, si l'intérieur de cette sphère était vide, la pression détruirait cette organisation moléculaire.
  4. En aucun cas le vide n'est sensé stocker des ondes électromagnétiques.
30:38 Molécules de calcium ?????

39:50 "On a choisi la voie privée" Serait-ce Boiron ? L'industrie dont les propriétaires ont déclaré bientôt soigner le cancer et le sida avec de l'homéopathie ?

Et j'aimerais conclure que la mémoire de l'eau est un problème de chimie et non pas de biologie comme ce documentaire semble le dire. Mon ton sarcastique était à la mesure du ridicule de cette théorie, cela malgré le fait que tu vas probablement m'accuser de fermeture d'esprit.

Avatar de l’utilisateur
Waneg
Administrateur
Messages : 121
Inscription : 08 avr. 2017, 12:00

#3

19 juin 2017, 11:51

Voilà qui confirme ce que je soupçonnais depuis un moment : le comité Nobel attribue ses prix n'importe comment et à n'importe qui, par exemple à des incapables notoires tels que Luc Montagnier. Tu crois qu'ils seraient capables d'attribuer un prix aux deux équipes française et italienne qui ont réalisé l'expérience sur l'ADN dont parle cette vidéo ? Ça fait froid dans le dos rien que d'y penser !

Je pense qu'il vaut mieux, en effet, oublier toute cette histoire de mémoire de l'eau, puisqu'elle a déjà été jugée stupide il y a une trentaine d'années, et se consacrer à des recherches beaucoup plus orthodoxes.

Avatar de l’utilisateur
20-sided-dice
Messages : 68
Inscription : 08 avr. 2017, 17:52

#4

20 juin 2017, 11:50

Waneg a écrit :
19 juin 2017, 11:51
le comité Nobel attribue ses prix n'importe comment et à n'importe qui
A l'époque, Montagnier était un chercheur tout à fait respectable, le comité ne pouvait pas prévoir qu'il se lancerait là-dedans.
Personne ne l'aurait jamais envisagé.
Waneg a écrit :
19 juin 2017, 11:51
Je pense qu'il vaut mieux, en effet, oublier toute cette histoire de mémoire de l'eau, puisqu'elle a déjà été jugée stupide il y a une trentaine d'années, et se consacrer à des recherches beaucoup plus orthodoxes.
Tu as fait semblant d'être favorable à la mémoire de l'eau dans ton précédent message pour me voir écrire un message plein de rage là-dessus ? Bien joué :lol: :lol:

Avatar de l’utilisateur
Waneg
Administrateur
Messages : 121
Inscription : 08 avr. 2017, 12:00

#5

20 juin 2017, 14:53

20-sided-dice a écrit :
20 juin 2017, 11:50
Tu as fait semblant d'être favorable à la mémoire de l'eau dans ton précédent message pour me voir écrire un message plein de rage là-dessus ?
Non, pas du tout, en fait j'ironisais du début à la fin de mon précédent post ! :D

Ce que je voulais dire est que la recherche dans des domaines tout à fait reconnus par la communauté scientifique et ses bailleurs de fonds ne pose aucun problème aux chercheurs. Mais dès qu'ils sortent de ce cadre ils se trouvent privés des sources de crédit habituelles, alors pourquoi ne pas se limiter volontairement à ce qui entre dans le paradigme ? C'est du moins la solution la plus confortable, et c'est pourquoi j'admire les gens comme Montagnier, qui font fi de leur bien-être, et éventuellement de leur réputation, au profit de l'avancement de la médecine, parce que c'est le seul but qu'il poursuit. Les gens comme lui sont très rares, et même s'il s'est fourvoyé dans cette étude (ce qui reste à démontrer) il convient de saluer la démarche plutôt que de la critiquer.

Je place Montagnier dans la lignée des Giordano Bruno et des Galilée, des hommes vilipendés à leur époque mais dont les travaux sont aujourd'hui reconnus pour avoir hautement contribué aux progrès de la pensée scientifique.

C'est de cet aspect des choses dont je voulais parler en utilisant l'exemple de la mémoire de l'eau, plus que de la question de la réalité scientifique de cette théorie, que je ne suis pas placé pour juger.

Répondre