Les anges de Mons

Vie extraterrestre, Ovnis, théorie des Anciens Astronautes, conspirationnisme étatique, ...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Waneg
Administrateur
Messages : 132
Inscription : 08 avr. 2017, 12:00

#1

10 juin 2017, 16:54

Dans l'introduction de leur livre "Enquête sur les insaisissables", paru en 1998, Dominique Becker et Fabrice Kircher évoquent un article du quotidien "The Evening News" daté du 29 septembre 1914, dans lequel son auteur, Arthur Machen, parle de la retraite des troupes britanniques de la ville de Mons au cours de laquelle on aurait vu Saint Georges à la tête d'une cohorte d'anges, lesquels n'étaient autres que les anciens archers d'Azincourt, leur porter secours. Si d'après Machen cet épisode était une invention de sa part, il n'empêche que dès le lendemain de la parution de son article des dizaines de soldats lui écrivirent pour lui dire qu'il n'avait rien inventé et qu'ils avaient bien vu Saint Georges devant Mons !

Et Dominique Becker et Fabrice Kircher de poursuivre :
Si nous avons choisi l'exemple des anges de Mons pour illustrer l'introduction d'un livre sur les Ovnis, c'est à la fois pour montrer l'intrusion du fantastique imaginaire dans notre quotidien, et ce besoin inhérent à l'homme de la croyance au merveilleux, en l'irrationnel. Les dossiers Ovni se prêtent à cette analyse. On y trouve aussi affabulations, constructions postérieures, auto-hallucinations, crédulité excessive... Mais néanmoins agrémentées d'un petit plus : ce reliquat incorruptible de mystère, capable de faire douter le plus sceptique d'entre nous de son bon sens. Un peu comme si, dans l'histoire des anges de Mons, un soldat britannique avait pris une photo de Saint-Georges montant à l'assaut des lignes allemandes, glaive au poing, ou si l'on avait récupéré après la bataille quelques plumes des fameux anges. L'ovni-mystère c'est cela aussi : des cas, des faits, des traces résistant à une explication sociopsychologique du phénomène. La solution de facilité consiste alors à ranger l'énigme sous le vocable "origine extraterrestre". Mais nous verrons, dans les pages qui vont suivre, qu'une interprétation toute différente, aussi cohérente que plausible, et bien terrestre, peut être apportée à l'énigme des Ovnis.
Le décor est posé. Dès la première page, le parallèle avec les anges de Mons indique que le prétendu phénomène Ovni va être réduit en cendres. Et pour atteindre cet objectif les auteurs introduisent ... les lutinoïdes ! Il s'agit d'un parasite jusque là inconnu qui agirait au niveau moléculaire ou submoléculaire. Il serait semblable aux prions et induirait la toxoplasmose, l'asthénie, la folie, les problèmes de vue, les douleurs musculaires, l'insomnie, les saignements d'oreille, l'agoraphobie, l'hypersomnie, les cauchemars, la panique, les visions de men-in-black, la mort, etc. Les auteurs ont nommé ce parasite "lutinoïde" parce qu'il est si petit que personne ne l'a encore vu. Ils affirment que les lutinoïdes sont à l'origine de tous les rapports d'observation d'Ovnis et de tous les phénomènes paranormaux, pour la raison qu'ils parasitent le cerveau des gens et leur font voir tout un tas de choses bizarres. Mais ils peuvent également guérir certaines personnes, ce qui explique pourquoi il existe des témoins d'Ovni qui à la suite de leur rencontre ont été miraculeusement guéris d'une maladie.

Voilà en effet une explication cohérente, plausible, bien terrestre ... et dans la grande tradition de la médecine moyenâgeuse.

Répondre